La poésie « tempérée » de René Char, ou le vœu de la naïveté par Olivier Belin

Mardi 3 septembre à 19h

Précédée d’une visite commentée de l’exposition à 17h30


Cette conférence est une invitation à la promenade sur ce que René Char appelait le versant « tempéré » de son écriture : chansons, contes, rythmes populaires, poèmes des enfants, des humbles ou des vagabonds… Autant de formes et de voix qui nuancent l’image d’un Char hermétique, oraculaire ou difficile, et qui tentent de donner corps à un vœu de naïveté, de fraîcheur et de transparence poétiques – comme si l’on pouvait se laisser aller à croire, le temps d’une chanson, que la poésie peut être faite par tous.

Olivier Belin est maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise. Il est spécialiste de René Char sur lequel il a publié un ouvrage – René Char et le surréalisme (Garnier, 2011) – et de nombreux articles, en revue et dans le Dictionnaire René Char (Garnier, 2015). Il travaille par ailleurs sur la littérature francophone moderne et contemporaine, et s’intéresse aussi à l’écriture poétique en amateur – Le coin des poètes (Pippa, 2014) – ainsi qu’aux archives de la littérature et aux bibliothèques d’écrivains : Les éphémères et l’événement (co-dir., Maison des sciences de l’homme, 2018) et Bibliothèques d’écrivains. Lecture et création, histoire et transmission (co-dir., Rosenberg & Sellier, 2018).


Entrée libre | Sur réservation à septembre3@fondation-janmichalski.ch

  • Newsletter

    Abonnez-vous à la newsletter en saisissant votre adresse e-mail
    * = Champ requis
  • Facebook Twitter YouTube