L’écriture des lieux | Journées entre nature et littérature – Programme du dimanche

Dimanche 29 septembre 2019

Comme nous pouvons l’entendre, le voir, le sentir tous les jours, le monde contemporain fait face à des problématiques environnementales complexes, ouvrant la pensée de l’écologie à toutes les disciplines du savoir et de la création. Devant l’ampleur de ces questionnements, la littérature renouvelle ses modes de narration et pousse les écrivains sur d’autres terrains, multipliant les approches des lieux, des milieux. C’est de ce foisonnement qu’il s’agit de rendre compte le temps d’un week-end à la Fondation Jan Michalski, en faisant un pas de côté pour percevoir les multiples réalités de notre rapport au monde.


__ PROGRAMME DU DIMANCHE 29 SEPTEMBRE


11H – 12H | Petite conférence

De la nécessité des cabanes _ avec Gilles A. Tiberghien

L’étymologie du mot cabane signifie « petite maison » ; pourtant, on ne fait pas des cabanes comme on bâtit des maisons, en suivant des plans. On improvise avec des branches ou un arbre entier, on bricole avec des planches, des draps, de la ficelle, et on invente un monde. Les cabanes, on s’y abrite et on y voyage. Ces constructions sont souvent liées à la nature mais se trouvent aussi en ville, dans des lieux retirés, où les SDF peuvent espérer dormir en paix. Enfant ou adulte, nous avons tous besoin de ces espaces précieux qui nous permettent de mieux vivre.

_

Gilles A. Tiberghien enseigne l’esthétique à l’Université Paris I et intervient régulièrement à l’Ecole nationale du paysage, à Versailles. Travaillant entre philosophie, histoire de l’art et du paysage, récits de voyages et littérature, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont De la nécessité des cabanes (Bayard, 2019).

 

Sur réservation à petiteconf.29@fondation-janmichalski.ch
Jeune public accompagné, dès 10 ans


13H30 – 15H30 | Promenade n°1

De très près _ avec Tonatiuh Ambrosetti 

Est-ce qu’un caillou trouvé au bord d’une rivière peut contenir dans ses dessins toutes les étoiles de l’univers ? Qu’est-ce qu’un morceau de bois nous dit de la Terre ? A partir d’objets et de matériaux simples, cette balade invite à regarder, à décrire, à projeter nos sensations pour mieux questionner nos liens avec le monde qui nous entoure.

_

Tonatiuh Ambrosetti, photographe et artiste, a étudié à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL) où il enseigne depuis 2012. La relation entre l’homme et la nature est un thème récurrent de sa recherche artistique, utilisant comme médiums la photographie à la chambre, la sculpture, la gravure et le dessin.

 

Sur réservation à promenade1.29@fondation-janmichalski.ch
Tout public


13H30 – 14H45 | Promenade n°2

Autour des sens _ avec Diane Zanni

Parcourons les sentiers campagnards et forestiers en laissant nos sens se réveiller. Chemin faisant, il s’agit d’expérimenter la nature à travers nos yeux, notre odorat, nos oreilles, notre peau et notre bouche. Une expérience d’émerveillements. Une balade riche en émotions, qui donne envie de faire l’école buissonnière plus souvent.

_

Diane Zanni, guide outdoor, a créé Buissonnier.ch en 2018, proposant un programme d’activités en plein air, de randos, de balades à thème, d’immersions dans la nature, d’ateliers, de micro-aventures… hors des sentiers battus, en toutes saisons.

 

Sur réservation à promenade2.29@fondation-janmichalski.ch
Tout public


13H30 – 14H45 | Promenade n°3 bis

Histoires de plumes _ avec Mélanie Zogheb

Partons à la recherche de plumes… Des plumes pour voler, séduire, survivre, et qui, trouvées en chemin, embellissent notre quotidien. Que nous racontent-elles ? Observons-les comme autant d’histoires d’oiseaux. Découvrons leurs mystères et leur magie qui inspirent, depuis des millénaires, parures et légendes. Et prenons, pourquoi pas, notre plus belle plume pour semer un mot doux sur notre passage.

_

Mélanie Zogheb est designer et médiatrice, passionnée d’oiseaux. Elle collabore avec des musées et des associations pour concevoir des espaces culturels et collectifs, des aménagements et scénographies. Depuis 2019, elle propose des balades et des ateliers créatifs dans la région lémanique.

 

Sur réservation à promenade3.29@fondation-janmichalski.ch
Tout public


15H – 16H30 | Grande rencontre

Into the Forest _ avec Jean Hegland

Il y a une trentaine d’années que Jean Hegland est établie avec sa famille en lisière de bois de Californie du Nord. Son premier roman, Into the Forest (Dans la forêt), est né du choc intime qu’a été pour elle d’apprendre à vivre à l’ombre des séquoias alors même qu’elle devenait mère. Il reflète également les préoccupations qui étaient déjà les siennes dans les années 1980 sur le devenir de la planète. Paru en 1996 aux Etats-Unis, ce phénomène littéraire, traduit en français en 2017 seulement, n’a en effet rien perdu de son acuité. Y est dépeint le quotidien de deux adolescentes orphelines vivant seules dans une maison au cœur d’une forêt où parviennent les échos d’un monde qui se délite. Sans électricité, sans essence ni aucune commodité de notre civilisation, dite développée, en train de s’effondrer, les jeunes filles doivent réinventer un mode de vie au plus près de la nature, des savoirs anciens, des origines de l’humanité. Un roman d’anticipation autant qu’un récit initiatique qui questionne les façons dont l’être humain peut (ré)entrer dans la nature au lieu de s’y confronter.

_

Jean Hegland, née dans l’Etat de Washington, a accumulé les petits boulots avant de devenir professeur, puis de se consacrer à l’écriture. Son premier roman Into the Forest paraît en 1996 et rencontre un très large succès. Un film en a été tiré en 2015 et sa traduction en français, Dans la forêt, a été éditée en 2017 chez Gallmeister. Elle vit dans une forêt de Californie du Nord et partage son temps entre l’apiculture et l’écriture. Elle sera en résidence à la Fondation Jan Michalski dans le cadre des projets de nature writing.

 

Sur réservation à rencontre.29@fondation-janmichalski.ch
Tout public dès 16 ans
En anglais, traduit simultanément en français
Modération: Pauline Briand


17H30 – 18H30 | Performance artisitique

Exploration du paysage féral _ par Matthieu Duperrex

Féral se dit généralement d’un animal qui a quitté la condition domestique pour, en quelque sorte, se « réensauvager ». En quoi notre condition contemporaine est-elle caractérisée par la naissance et le développement d’un paysage féral, affranchi du contrôle de l’homme ? Dans une conférence performée, Matthieu Duperrex interroge le devenir du paysage dans les arts, en écho aux écrits de l’anthropologue Anna Tsing sur les ruines du capitalisme et l’atlas féral qui en procède : spectres et monstres de l’anthropocène, espèces sentinelles, nouveaux résidents…

Sont ainsi donnés à voir des paysages réels et imaginaires qui se révèlent inattendus et riches. Dessins, photos, films et ambiances sonores nous font accéder à une cosmologie à la fois poétique et scientifique, une manière sensible d’aborder l’esthétique de l’anthropocène.

_

Matthieu Duperrex, docteur en arts plastiques, est directeur artistique du collectif Urbain, trop urbain. Ses travaux croisent littérature, sciences humaines et arts visuels ou numériques. Il est l’auteur de Voyages en sol incertain (Wildproject et La Marelle, 2019).

 

Sur réservation à performance.29@fondation-janmichalski.ch
Tout public dès 16 ans


 


EVÉNEMENT GRATUIT SUR RÉSERVATIONS

Tous les rendez-vous du programme des Journées entre nature et littérature sont gratuits. Vous devez toutefois faire une réservation pour chaque rencontre ou promenade qui vous intéresse, à l’adresse mail indiquée dans le programme.

Merci de préciser si vous avez besoin d’une navette en bus, gratuite, entre la gare de Morges et la Fondation Jan Michalski à chacune de vos réservations.

 

TRANSPORTS

Durant le week-end, des navettes en bus sont offertes entre la gare de Morges et la Fondation Jan Michalski, selon les horaires suivants :

Samedi 28 et dimanche 29 septembre

Morges Gare    départ  10h00 – 12h00 – 14h00 – 16h30

Fondation        arrivée 10h30 – 12h30 – 14h30 – 17h00

—————

Fondation        départ  13h00 – 15h45 – 17h15 – 20h00

Morges Gare    arrivée 13h30 – 16h15 – 17h45 – 20h30

 

CAFÉ-RESTAURATION

Une restauration salée et sucrée signée Yves Hohl sera proposée à la vente pendant tout le week-end.


Photos © D.R | Tonatiuh Ambrosetti © Cedric Widmer