In memoriam… Philippe Rahmy : portrait littéraire et lectures

Dimanche 12 novembre 2017 à 18h30

En hommage à Philippe Rahmy, disparu le 1er octobre, est organisée une soirée d’échanges et de lectures autour de son parcours d’écrivain et de ses œuvres.

PROGRAMME

Projection de l’entretien de Philippe Rahmy dans l’émission de France Télévisions Des mots de minuit du 3 octobre 2007

Portrait littéraire de Philippe Rahmy par Thomas Sandoz

Lectures de morceaux choisis des œuvres de Philippe Rahmy par Pierre Cendors, David Collin, Sylviane Dupuis et Perrine Le Querrec

Interludes musicaux : improvisations au piano par Pierre Eggimann

Présentation du dernier projet d’écriture de Philippe Rahmy Pardon pour l’Amérique par Tanja Rahmy-Weber


D’un père franco-égyptien et d’une mère allemande, Philippe Rahmy est né à Genève en 1965, atteint de la maladie des os de verre. Après des études de philosophie et d’égyptologie, il vient à l’écriture avec deux recueils de poésie Mouvement par la fin (Cheyne, 2005) et Demeure le corps (Cheyne, 2007), explorant le corps douloureux dans un rapport vital aux mots. En dépit de la maladie, le voyage lui ouvre d’autres portes d’écriture : récit de son périple à Shanghai, Béton armé (La Table Ronde, 2013) est couronné de plusieurs prix littéraires et élu meilleur livre de voyage de l’année par le magazine Lire. Philippe Rahmy publie ensuite un roman, Allegra (La Table Ronde, 2016), distingué par les prestigieux Prix Rambert et Prix suisse de littérature. Son dernier ouvrage Monarques (La Table Ronde, 2017), empruntant son titre aux papillons diurnes migrateurs, aborde les rivages des origines, de l’identité et de la mémoire en croisant les destinées familiales et politiques : celle de son père, celle des grands-parents paternels égyptiens, la sienne et celle du personnage historique d’Herschel Grynszpan – jeune Juif polonais qui assassina en 1938 un attaché de l’Ambassade allemande à Paris, servant de prétexte aux Nazis pour leur premier pogrom, la nuit de cristal. Du maillage des vies éparpillées émerge une réflexion scintillante sur la miséricorde. 

Co-fondateur de la revue littéraire en ligne remue.net, Philippe Rahmy expérimentait aussi de multiples modes d’écriture, comme dans le projet collaboratif La Ville abandonnée, inventaire de lieux en disparition. En résidence à la Fondation Jan Michalski, il travaillait sur son projet Pardon pour l’Amérique. Il est décédé à Lausanne le 1er octobre 2017. Vient  également de paraître aux éditions d’En bas Propositions démocratiques.

Ses livres demeureront des balises éclairant l’humanité d’un jour poétique et fraternel. 

 

  • Newsletter

    Abonnez-vous à la newsletter en saisissant votre adresse e-mail
    * = Champ requis
  • Facebook Twitter YouTube