Les Jeudis en résidence

Chaque premier jeudi du mois, de 18h30 à 19h30, un écrivain en résidence vous ouvre une fenêtre sur son travail, ses univers et ses motifs, selon une forme libre d’intervention.
Une heure en carte blanche à partager.


Rendez-vous #29 Carte blanche à Rokus Hofstede
Charles Ferdinand Ramuz et Henri Roorda : destins romands croisés
Jeudi 7 octobre, de 18h30 à 19h30

Traducteur en néerlandais entre autres de La grande peur dans la montagne de Charles Ferdinand Ramuz (1878-1947) et de Mon suicide d’Henri Roorda (1870-1925), l’essayiste et traducteur en résidence Rokus Hofstede s’attardera sur les destins croisés, simultanés mais à maints égards opposés, de ces deux grands auteurs suisses romands des années 1920. Il parlera de leurs liens profonds au lieu de vie vaudois et de leurs expressions très dissemblables de ce lien.


Rokus Hofstede, né en 1959 aux Pays-Bas, est un traducteur et essayiste néerlandais, résidant en Belgique. Ses traductions, aussi bien d’essais que de fictions, portent notamment sur des textes de Pierre Bourdieu, Roland Barthes, Annie Ernaux, Régis Jauffret, ainsi que l’intégralité des écrits de Pierre Michon. En 2015, en collaboration avec Martin Haan, il publie une nouvelle traduction de l’œuvre de Proust, Du côté de chez Swann. En 2019 a paru sa traduction de La grande peur dans la montagne de C.F. Ramuz et en 2021 son anthologie de chroniques d’Henri Roorda. Rokus Hofstede est lauréat du Prix de traduction Martinus Nijhoff 2021.


Événement en français 
Entrée libre (places limitées), sur présentation d’un certificat Covid valide et d’une pièce d’identité

Réservez vos places