Communiqué de presse Exposition Blaise Cendrars et Sonia Delaunay ǀ La Prose du Transsibérien

Montricher, le 20 octobre 2017

Extraordinaire fusion de quatre cent quarante-cinq vers libres de Blaise Cendrars (1887-1961) et des couleurs de Sonia Delaunay (1885-1979), la Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France, sorti de presse en novembre 1913 à Paris, est l’un des livres d’artistes fondateurs de la modernité du XXe siècle.

Sonia et Robert Delaunay (1885-1941) comptent déjà parmi les artistes pionniers de l’abstraction et se singularisent par leurs démarches placées sous le signe des « contrastes Simultané », quand ils rencontrent, en janvier 1913, chez Apollinaire, un poète alors inconnu, Blaise Cendrars. Leur amitié complice est immédiate. Blaise Cendrars, qui a passé plusieurs années en Russie, partage avec Sonia Delaunay, d’origine russe, un imaginaire commun en même temps qu’un goût pour la recherche de nouvelles formes esthétiques. En réalisant conjointement la Prose du Transsibérien, ils ouvrent une scène de création d’une liberté inventive inédite, convoquant rythme, mouvement et couleurs.

Ce livre-tableau se déployant sur deux mètres de long et trente-six centimètres de large suit les rails rêvés de la ligne du tout récent Transsibérien, dans une épopée fantastique, exploratrice et métaphorique, qui traverse le continent russe pour se terminer à Paris. L’expérience poétique intense proposée par Blaise Cendrars se découvre simultanément à la peinture de Sonia Delaunay, renouvelant ainsi la dynamique et le sens du voyage. Une révolution plastique et graphique est à l’œuvre, qui place les deux artistes au cœur des avant-gardes européennes dont l’année 1913 est un emblème majeur, avant l’hécatombe de la guerre.

L’exposition Blaise Cendrars et Sonia Delaunay | La Prose du Transsibérien réunit un ensemble unique de documents d’archives et d’œuvres, dont trois exemplaires de la Prose, pour raconter ce « premier livre simultané » au caractère solaire, devenu iconique. De la genèse du livre d’artistes à son complexe processus de fabrication, jusqu’à sa réception, entre polémiques et postérité rayonnante, se dévoile le kaléidoscope d’un cheminement artistique révolutionnaire.


Commissariat Dr. Christine Le Quellec Cottier, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne, directrice du Centre d’études Blaise Cendrars

En collaboration avec la Fondation Jan Michalski


Informations pratiques

Dates de l’exposition du 26 octobre au 30 décembre 2017

Horaires d’ouverture mardi à vendredi, de 14 h à 18 h ǀ samedi à dimanche, de 9 h à 18 h

Entrée CHF 5.- (plein tarif) ǀ CHF 3.- (étudiants, groupes, retraités, chômeurs, AI) ǀ

Gratuit pour les moins de 18 ans et les habitants de Montricher.


Dossier de presse

Téléchargez ici le dossier de presse complet.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à la newsletter en saisissant votre adresse e-mail
    * = Champ requis
  • Facebook Twitter YouTube