Communiqué de presse Prix Jan Michalski 2018

Montricher, le 21 novembre 2018

Le Prix Jan Michalski 2018 est décerné à Olga Tokarczuk pour son roman Księgi Jakubowe (Wydawnictwo Literackie, 2014), traduit du polonais en français par Maryla Laurent sous le titre Les livres de Jakób.

Le jury a salué « une œuvre d’une immense érudition, à la richesse thématique impressionnante, et traversée par un souffle épique puissant. Sous la plume acérée et poétique de l’auteure, prend vie un fascinant personnage historique, Jakób Frank, fondateur d’une secte d’hérétiques juifs dont nous suivons les tribulations à travers deux cents ans d’histoire polonaise. Le parcours des Frankistes, retracé sous la forme d’un enchevêtrement de récits mythiques, devient une épopée universelle de la lutte contre la stagnation d’une pensée qui ostracise et asservit, qu’elle soit religieuse ou philosophique. Œuvre dense qui met en garde contre notre incapacité à accepter une société complexe, parce que diverse, menant ainsi aux ravages d’un communautarisme forcené, Les livres de Jakób raconte, avec une virtuosité époustouflante, le monde d’hier afin que nous comprenions mieux celui dans lequel nous vivons. »

La cérémonie de remise du Prix aura lieu le mercredi 21 novembre à 11 heures à la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature, à Montricher, Suisse.

Née en 1962 à Sulechów en Pologne, Olga Tokarczuk est diplômée en psychologie de l’Université de Varsovie et se consacre à l’écriture depuis 1997. Auteure de recueils de nouvelles, d’essais, de feuilletons ainsi que de fictions dans des registres variés, elle occupe une place majeure sur la scène littéraire polonaise contemporaine : ses textes ont fait l’objet d’adaptations au théâtre comme au cinéma et ont été couronnés de succès et de prix, dont le plus important de Pologne, le Prix Nike, qui lui a été décerné à deux reprises. Au-delà des frontières, Olga Tokarczuk est traduite dans plus de vingt-cinq langues et est lauréate de prix internationaux aussi prestigieux que le Man Booker International Prize, reçu en 2018 pour Flights (Les Pérégrins). Comptent parmi ses romans parus en français Dieu, le temps, les hommes et les anges (Robert Laffont, 1998), Maison de jour, maison de nuit (Robert Laffont, 2001), Récits ultimes (Noir sur Blanc, 2007), Les Pérégrins (Noir sur Blanc, 2010), Sur les ossements des morts (Noir sur Blanc, 2012).

Les livres de Jakób, aujourd’hui Prix Jan Michalski 2018, a déjà été récompensé du Prix Nike ainsi que du Prix Transfuge 2018 du meilleur roman européen. Ce roman-fresque traverse l’Europe des Lumières, sept frontières et cinq langues pour narrer l’incroyable – et néanmoins véritable – histoire de Jakób Frank. Tout ensemble mystique, politique, fondateur d’une étrange secte, Juif converti à l’islam puis au christianisme, libertin, hors-la-loi, magicien, tour à tour misérable et richissime, il fut hérétique pour les uns, messie pour les autres.

En se saisissant de cette destinée hors-norme à travers les yeux d’une myriade de personnages, Les livres de Jakób fait résonner autant les merveilles du quotidien que les tragédies du temps et les universels motifs de l’étranger, de l’oppression, de l’émancipation, de la liberté, dans un kaléidoscope savamment orchestré de romanesque et d’érudition.


Lauréate du Prix Jan Michalski 2018, Olga Tokarczuk recevra une récompense de CHF 50’000.- ainsi qu’une œuvre d’art choisie à son intention :

Livre d’artiste, L’Exode. Super flumina Babylonis (extrait) de Benjamin Fondane,
gravures originales d’Albert Woda, calligraphies de Frank Lalou
Editions de l’eau, 1997

  • Newsletter

    Abonnez-vous à la newsletter en saisissant votre adresse e-mail
    * = Champ requis
  • Facebook Twitter YouTube