Jury

Vera Michalski-Hoffmann, Présidente du jury

Editrice, Vera Michalski-Hoffmann s’est investie pour promouvoir la littérature en créant le groupe éditorial Libella avec son époux Jan Michalski. Depuis 1987, de nombreux auteurs ont été publiés en français et en polonais dans différentes maisons d’édition parmi lesquelles Noir sur Blanc, Buchet-Chastel, Phébus ou Wydawnictwo Literackie. En 2004, Vera Michalski-Hoffmann crée la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature en mémoire de son mari afin de perpétuer leur engagement commun envers les acteurs de l’écrit ainsi que de soutenir la création littéraire et d’encourager la pratique de la lecture.

 

Jul (Julien Berjeaut)

Né en 1974, Julien Berjeaut, dit Jul, est un dessinateur de presse et auteur de bande dessinée français. Agrégé d’histoire, il enseigne l’histoire chinoise avant de se consacrer entièrement au dessin. Il collabore à de nombreux journaux, tels Le Point, Lire, L’Humanité, Philosophie Magazine, L’Echo des savanes, Fluide glacial, Charlie Hebdo, Le Nouvel Observateur, Marianne, Libération, Le Monde… En 2005, il se lance dans la bande dessinée avec l’album à succès Il faut tuer José Bové, où il raille les altermondialistes. En 2012, la série Silex and the City, publiée chez Dargaud, est adaptée en série d’animation sur Arte. Julien Berjeaut participe comme dessinateur à des émissions télévisées (Le Grand Journal sur Canal +, La Grande Librairie sur France 5, 28 minutes sur Arte). En 2016, il devient le nouveau scénariste de Lucky Luke. En 2018, Arte diffuse 50 nuances de Grecs, inspirée de son album du même nom, qui revisite avec humour la mythologie grecque.

 

Benoît Duteurtre

Né en Normandie, en France, en 1960, Benoit Duteurtre est à la fois romancier, essayiste et critique musical. Licencié en musicologie, il publie en 1985 son premier roman, Sommeil perdu. Drôle de temps obtient le Prix de l’Académie française en 1997, et Le voyage en France le Prix Médicis 2001. Publié en 2005, La petite fille et la cigarette est traduit dans une vingtaine de langues et adapté au théâtre en République tchèque et en Roumanie. En 2006, Benoît Duteurtre participe à la création de la revue littéraire L’Atelier du roman aux côtés, entre autres, de Milan Kundera et Michel Houellebecq. Avec Livre pour adultes (2016), un ouvrage qui mêle essai, fiction et souvenirs, il figure dans les sélections du Prix Renaudot, de l’Interallié et du Grand Prix du roman de l’Académie française. Auteur d’émissions musicales qui ont été diffusées sur France 3, France 5 et France Musique, il collabore à l’hebdomadaire Marianne, au Figaro littéraire et au Monde de la musique.

 

Alicia Giménez Bartlett

Alicia Giménez Bartlett est née à Almansa, en Espagne, en 1951. Après une licence en philologie et un doctorat à l’université de Barcelone, elle s’engage dans l’écriture en 1984 avec un premier roman, Exit. Depuis, entre romans et essais, son œuvre a reçu de nombreux prix : Una habitación ajena, relatant les relations tendues entre Virginia Woolf et sa servante Nelly (prix Femenino Lumen, 1997), Donde nadie te encuentre, roman historique (prix Nadal, 2011), Hombres desnudos, roman sur la prostitution masculine (prix Planeta, 2015). C’est avec le personnage de Petra Delicado qu’elle est devenue l’un des auteurs policiers espagnols les plus lus, traduit en seize langues. La série est adaptée à la télévision espagnole (1999) et à la télévision italienne (en cours de tournage en 2018). Pour ces enquêtes menées par une femme inspecteur de police, elle a reçu le prestigieux prix Raymond Chandler en 2008. Les aventures de Petra Delicado sont publiées en français aux éditions Rivages (Rivages/Noir).

 

Andreï Kourkov

Né en Russie en 1961, Andreï Kourkov est un écrivain ukrainien de langue russe. Très doué pour les langues (il en parle sept), il débute sa carrière littéraire pendant son service militaire alors qu’il est gardien de prison à Odessa. Écrit en 1996, son premier roman, Le pingouin (2000), remporte un succès international. Suivent notamment Le caméléon (2001), L’ami du défunt (2002), Le dernier amour du président (2005), Laitier de nuit (2010), Le concert posthume de Jimi Hendrix (2015) Son œuvre est aujourd’hui traduite en trente-six langues.

 

Tomasz Różycki

Né en 1970 à Opole en Pologne, Tomasz Różycki est poète, essayiste et traducteur. Après des études en philologie romane à l’Université de Jagellone (Cracovie), il enseigne au collège de formation des maîtres de langues étrangères d’Opole. Son œuvre est emblématique d’une génération prise dans les fluctuations géopolitiques, qui se construit sur le sentiment d’appartenance à un lieu « autre » et à ses mythes. Son long poème Dwanaście stacji (Les douze stations) reçoit le Prix de la Fondation Kościelski en 2004 et a été nommé pour le Prix Nike 2005. En 2006, Kolonie est traduit dans une édition bilingue en français, sous le titre Les colonies (L’Improviste). Traducteur de Mallarmé, Rimbaud et Segalen, Tomasz Różycki écrit aussi dans de nombreuses revues, en Pologne (Czas Kultury, Odra) et à l’étranger (Pen America). Ses livres ont été publiés en France, Allemagne, Italie, Slovaquie et aux Etats-Unis.

 

Nota Bene : les dates de publication indiquées entre parenthèses sont celles de la parution ou de la traduction en français.