Actuellement en résidence

Laurent PEREZ, France

(en résidence du 22 août au 21 novembre)

Né en 1980, historien de formation, ancien enseignant, Laurent Perez a fait depuis plusieurs années de l’écriture son activité principale. Parallèlement à divers projets personnels, dont un essai biographique sur Jean Arp, paru en 2016, il a fondé en 2011 la revue La lecture, avant de devenir un collaborateur régulier du cahier livres de la revue Artpress et plus occasionnellement de revues alsaciennes comme Poly et Les saisons d’Alsace. Il est par ailleurs traducteur littéraire et audiovisuel.

 


 

Violaine BEROT, France 

(en résidence du 5 septembre au 19 décembre)

Violaine Bérot, 50 ans, 6 romans. Vie et écriture sont depuis toujours entremêlées dans son parcours. Elle utilise ses émotions de femme pour écrire, ses ressentis, ses intuitions. Née dans la montagne pyrénéenne, quelques temps égarée en ville, la fille de la nature qu’elle est est vite retournée à ses sources. Délaissant modernité et croissance contre élevage et vie sobre, elle réfléchit à ce que vivre en notre monde contemporain signifie et écrit sur nos errements. 

https://violaineberot.wordpress.com/

 


 

Alain Serge DZOTAP, Cameroun 

(en résidence du 19 septembre au 21 novembre)

Alain Serge Dzotap est né le 18 septembre 1978 à Bafoussam au Cameroun. C’est sûr. Par contre, il ne sait pas à quelle heure. Ses premières histoires, il les lit dans ses livres d’école primaire. Depuis, il n’a plus arrêté d’en lire, de toutes les couleurs, venues des quatre coins du monde. Il a des histoires à lui en français, en anglais et en chinois, et il ne désespère pas de es voir un jour traduites en antilope, en petits cailloux du chemin ou en éléphant, trois langues en v.o.

 


 

Miriam Bird GREENBERG, États-Unis

(en résidence du 19 septembre au 19 décembre)

Miriam Bird Greenberg, née en 1980, est l’auteur des recueils de poèmes All night in the new countryPact-Blood, Fevergrass et récemment In the Volcano’s Mouth. Lauréate du prix Agnes Lynch Starrett 2015, elle a également obtenu plusieurs bourses du fonds NEA, de l’association Poetry Foundation et du Fine Arts Work Center. Ancienne bénéficiaire de la bourse Wallace Stegner, elle est aujourd’hui établie à Berkeley, où elle contribue depuis plusieurs années à la création de spectacles in situ spécialement imaginés pour un public restreint. Elle travaille actuellement à l’écriture d’un ouvrage de poésie ethnographique avec pour thèmes les migrants économiques et les demandeurs d’asile à Hong Kong.

http://miriambirdgreenberg.com/

 


 

Eliza ROBERTSON, Canada

(en résidence du 19 septembre au 19 décembre)

Née en 1987, Eliza Robertson a étudié l’écriture créative à l’université de Victoria puis à l’université d’East Anglia, où elle obtient la bourse du Man Booker International Prize ainsi que le prix Curtis Brown. En 2013, elle remporte le prix consacrant l’écriture de nouvelles, le Commonwealth Short Story Prize, et a été sélectionnée pour les prix Journey et CBC Short Story. Intitulé Wallflowers, son premier recueil est nominé aux East Anglia Book Award et Danuta Gleed Short Story Prize, et élu coup de cœur de la rédaction du New York Times. Son premier roman Demi-Gods a paru à l’automne 2017 aux éditions Penguin Canada et Bloomsbury.

http://www.elizarobertson.com/

 


 

Sika FAKAMBI, France

(en résidence du 3 au 24 octobre)

Née au Bénin en 1976, Sika Fakambi est traductrice littéraire. Elle a vécu à Ouidah, Cotonou, Paris, Dublin, Sydney, Toronto, Montréal et réside à présent à Nantes. Sa traduction du roman de Nii Ayikwei Parkes, Notre quelque part, publiée aux éditions Zulma en 2014, est couronnée du prix Baudelaire et du prix Laure Bataillon. Chez Zulma ont paru ensuite ses traductions de l’anthologie Snapshots (recueil de six nouvelles saluées par le Caine Prize pour la littérature anglophone d’Afrique) et du recueil Love is Power, ou quelque chose comme ça de A. Igoni Barrett, puis elle a entrepris une nouvelle traduction de Their Eyes Were Watching God de Zora Neale Hurston. En 2017, elle a également créé la collection « Corp/us » aux éditions Isabelle Sauvage.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à la newsletter en saisissant votre adresse e-mail
    * = Champ requis
  • Facebook Twitter YouTube