Actuellement en résidence

Cătălin MIHULEAC, Roumanie

(en résidence du 27 janvier au 24 mars)

Né en 1960 à Iaşi, en Roumanie, Cătălin Mihuleac a travaillé en tant que géologue avant de commencer, à la chute du régime communiste, une carrière de journaliste, d’écrivain et dramaturge. En 2009, il soutient une thèse de doctorat consacrée au pamphlet. Ses ouvrages récents mêlent documentation historique et fiction, verve, humour et tragique. Son roman Les Oxenberg & les Bernstein, paru en 2014 et traduit en français aux Éditions Noir sur Blanc en 2020, lève ainsi l’un des tabous de l’histoire contemporaine, celui du pogrom de 1941 à Iaşi, et a reçu le Prix Transfuge du roman européen.

 


 

Sacha FILIPENKO, Biélorussie

(en résidence du 28 janvier au 15 juillet)

Sacha Filipenko est un écrivain et journaliste biélorusse né en 1984. Il a cinq romans à son actif, dont deux ont été publiés en français aux Éditions des Syrtes : Croix rouges (2018) et La traque (2020), récit virtuose d’une chasse à l’homme dans les méandres de la corruption russe. Il est lauréat de nombreux prix, dont le Prix russe 2014, le Prix de la revue Znamya 2014, ainsi que le Prix de littérature du magazine SNOB, et a été sélectionné pour des prix littéraires prestigieux tels que le Bolchaïa Kniga ou le Booker.

 


 

Serguei LEBEDEV, Russie

(en résidence du 9 février au 7 avril)

Né en 1981 à Moscou, Sergueï Lebedev a travaillé sept ans comme géologue et a participé à des expéditions dans le nord de la Russie et en Asie centrale. Également poète, romancier, essayiste et journaliste, il a consacré plusieurs ouvrages aux secrets de l’histoire soviétique, à la violence du stalinisme et à ses impacts dans la Russie d’aujourd’hui. Ses livres sont traduits en 17 langues. Ont notamment été publiés aux Éditions Verdier La limite de l’oubli (2014), L’année de la comète (2016) et Les hommes d’août (2019).

 


 

Ariel DILON, Argentine

(en résidence du 9 février au 6 avril)

Né à Buenos Aires en 1964, Ariel Dilon a traduit en espagnol plus de 90 ouvrages d’auteurs de langues française et anglaise, tels John Cheever, Kurt Vonnegut, Patricia Highsmith, Alfred Jarry, Antonin Artaud, J.M.G. Le Clézio, Henri Michaux, Henri Roorda ou encore Marcel Schwob. Il a été tuteur de traduction littéraire au Collège international des traducteurs littéraires (CITL) et au Centre européen de traduction littéraire (CETL). Il est l’auteur d’un recueil de contes El inventor de dioses y otros apócrifos chinos (Diputación de Badajoz, 2009).

 


 

Mickael CORREIA, France

(en résidence du 9 février au 9 mars)

Mickaël Correia, journaliste français, collabore à Mediapart, Le Monde diplomatique, La Revue dessinée, La Revue du crieur ainsi qu’à CQFD, mensuel de critique et d’expérimentation sociales. Il est co-fondateur et membre du comité éditorial de la revue Jef Klak qui croise expériences littéraires, sonores, visuelles, et critique sociale. Il est l’auteur de Une histoire populaire du football (La Découverte, 2018).

 


 

Lucas FERRERO, France

(en résidence du 23 février au 11 mars)

Lucas Ferrero est un auteur de bande dessinée et artiste plasticien français. Ses travaux sont publiés dans plusieurs revues telles que Bien, Monsieur, Novland ou Jef Klak, ainsi qu’aux éditions cacahuète. Actif dans le monde de l’édition, il a été membre du comité éditorial de la maison The Hoochie Coochie de 2017 à 2019, membre du comité visuel et éditorial de la revue Jef Klak, et a rejoint depuis 2019 le comité de rédaction de Nunatak, revue d’histoires, cultures et luttes des montagnes.

https://lucas-ferrer0.tumblr.com/